Arnaud Daphy, cofondateur de Wine Mosaic, présent au salon des vins de Loire à Angers, nous rappelle tout l’intérêt et enjeux de préserver et valoriser des cépages autochtones face aux variétés internationales.

« Quand la Turquie arrive avec des vins de merlot sur le marché américain, ils sont peut-être la deux-cent-cinquantième région à en produire. Alors qu’ils ont des cépages autochtones uniques, comme l’öküzgözü, qui peuvent se placer sur une niche… Une fois que l’on a appris à prononcer son nom ! »

Retrouvez l’article complet sur le site de Vitisphère