Symposium Wine Mosaic 2013

COMPTE RENDU DU 1ER SYMPOSIUM WINE MOSAIC :

LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET WINE MOSAIC :

Le 1er symposium Wine Mosaic a eu lieu le 6 et le 7 juillet 2013 à Porto (Portugal). Il marque le lancement effectif du projet à l’échelle de la Méditerranée.

MILITER POUR LA VINODIVERSITE :

Wine Mosaic a pour objectif de militer pour la Vinodiversité, en préservant et promouvant les cépages originaux de la Méditerranée. Wine Mosaic participe à la sauvegarde et à la valorisation d’identités singulières qui contribuent à enrichir notre environnement.

46 REPRÉSENTANTS DE TOUTES LES INTERVENANTS DE LA FILIÈRE :

Le symposium a rassemblé des représentants de chaque intervenant de la filière : chercheurs, ampélographes, pépiniéristes, vignerons, importateurs et distributeurs, mais aussi journalistes et consommateurs.

12 PAYS REPRÉSENTÉS :

Douze pays étaient représentés à Porto : le Portugal, l’Espagne, l’Italie, la France, l’Algérie, la Grèce, la Turquie, le Liban, la Grande Bretagne, les Etats-Unis et la Suisse.

LES CONTRIBUTIONS DU SYMPOSIUM :

  • Intervention de Julia Harding, co-auteur de Wine Grapes, à propos de la prise de conscience contemporaine de l’existence d’une diversité de cépages.
  • Intervention du Pr. Alain Carbonneau, Directeur de l’Unité de Formation et de Recherche de Viticulture à Montpellier SupAgro, et du Dr Flor Etchebarne, sur l’état des lieux de la préservation des cépages autochtones en Méditerranée.
  • Présentation d’Antero Martins, Professeur à l’Institut Supérieur d’Agronomie de Lisbonne et président de PORVID pour la préservation des cépages portugais.
  • Présentations et dégustations des vignerons de trois iles méditerranéennes : Josée Vanucci (Corse – Clos Fornelli), Paris Sigalas (Santorin – Domaine Sigalas) et Patricia Toth (Sicile – Planeta).

PRINCIPALES CONCLUSIONS ISSUES DU SYMPOSIUM :

  1. La réunion de 50 participants provenant de 12 pays et issus de tous les métiers du vin a démontré l’intérêt porté par la profession à l’enjeu de préservation et de promotion de la “vinodiversité”. Sauvegarder le patrimoine des cépages locaux et historiques est le moyen de répondre à plusieurs défis comme répondre au changement climatique avec des cépages qui produisent moins d’alcool, prendre en compte la diversité des goûts et conserver les traditions et les terroirs.
  2. Les pays méditerranéens se mobilisent sur cette voie : la création de l’association PORVID au Portugal qui réunit les chercheurs, les universités et les vignerons a été pour beaucoup de participants perçue comme un exemple à suivre, notamment car elle implique toutes les parties prenantes et pas seulement les spécialistes et les ampélographes.
  3. Chaque pays à une approche différente du problème et organise son système de préservation en fonction de ses objectifs et de ses besoins.
  4. Le projet Wine Mosaic est ainsi viable et répond à des attentes fortes. Il doit se structurer, se donner les moyens de constituer une plateforme d’échange et des outils de communication et assurer ainsi la promotion des vignerons qui réalisent des vins issus de cépages originaux.

Wine Mosaic s’est engagée à tenir informé les participants du Symposium des étapes clefs de son développement. L’équipe des fondateurs a également pour objectif de présenter dans les 6 mois à venir le Business Model arrêté du projet.

Wine Mosaic a appelé chacun des participants à soutenir le projet, soit en devenant ambassadeur du projet dans son pays,  soit en proposant une aide spécifique.